Déplacement du Consul général dans le Vall d’Aran et à la Seu d’Urgell

Jeudi 19 septembre, Cyril Piquemal, Consul général de France à Barcelone, a effectué un déplacement dans les territoires pyrénéens du nord de la circonscription.

A Vielha, il s’est entretenu avec Francesc X. Boya, « Sindic generau » d’Aran. Celui-ci a évoqué la singularité historique du Vall d’Aran, dont les droits spécifiques – notamment dans les domaines culturels et linguistiques – sont reconnus par une loi espagnole de 2015.

Le Consul général et le Sindic ont longuement échangé sur le renforcement des relations – anciennes – entre le Vall d’Aran et les territoires français frontaliers. La santé, l’éducation et l’apprentissage du français ont été plus particulièrement abordés, ainsi que les mobilités et le tourisme.

Ils sont convenus de se revoir d’ici la fin de l’année pour approfondir ces thèmes de travail, en étroite coordination avec les collectivités et les services de l’Etat compétents côté français. Le Consul général rendra compte de ces échanges à la préfecture de la région Occitanie.

JPEG

Cyril Piquemal s’est ensuite rendu à la mairie de Vielha e Mijaran pour une rencontre avec Juan Antonio Serrano Iglesias, maire du chef-lieu du Vall d’Aran. L’échange a principalement porté sur le tourisme et le développement des relations économiques transfrontalières, en lien avec les activités de montagne.

JPEG

Au Centre de coopération policière et douanière (CCPD) de Melles-Pont-du-Roy, l’un des quatre bordant la frontière entre la France et l’Espagne, Cyril Piquemal a rencontré les représentants des différents corps de sécurité français et espagnols (Gendarmerie et police nationale, douanes, Policia nacional, Guardia civil, Mossos d’Esquadra).

Le chef du centre a présenté l’organisation du CCPD et fait un bilan de son activité. Il a souligné l’efficacité et la réactivité de ces centres, qui sont au cœur de la coopération policière opérationnelle franco-espagnole.

De par leur localisation et leur composition, les CCPD sont ainsi des acteurs incontournables de la lutte contre la criminalité transfrontalière et les migrations illégales. Ils offrent un appui précieux aux services enquêteurs des deux pays et constituent un interlocuteur quotidien du Consulat général de France à Barcelone, en matière par exemple de lutte contre la fraude documentaire.

JPEG

Enfin, le Consul général s’est rendu à la Seu d’Urgell et s’est entretenu avec le maire, Jordi Fàbrega i Sabaté, et son premier adjoint, Francesc Viaplana Manresa. La mise en place de nouvelles coopérations entre la ville et la France a été soulevée, avec deux domaines prioritaires identifiés : l’agroalimentaire (produits laitiers) et le sport (activités de montagne)./.

JPEG

publié le 20/09/2019

haut de la page